La période de participation est maintenant fermée. Merci à tous d'avoir participé.

Vous êtes sur la page de contribution de Jean-Paul Leclère sur le débat « Stratégie technologique de l'Etat et services publics ».

Retourner au débat

La contribution #2762

Jean-Paul Leclère
#2762, le 16/01/2015 - 16:56

Renforcer considérablement l'usage du numérique dans la formation des demandeurs d'emploi

Plusieurs constats coexistent :

  • la nécessité de développer l'usage du numérique et des outils collaboratifs dans les entreprises comme indispensable facteur de compétitivité,

  • un nombre important et toujours croissant de demandeurs d'emploi peu aguerris à l'usage du numérique, mais disponibles et volontaires pour développer leur compétences dans ce domaine,

  • des organismes de formation en retard sur l'intégration du numérique, et même très en retard sur les usages numériques collaboratifs en formation et la formation à distance, dans leur offre de qualification à l'intention des demandeurs d'emploi,

  • un financement de la formation des demandeurs d'emploi maîtrisé quasi exclusivement par l'Etat et les collectivités territoriales qui en fixent les cahiers des charges.

Le constat global est donc aujourd'hui celui d'une sorte de gâchis parfaitement évitable en matière de qualification professionnelle.

Plus positivement c'est aussi celui d'une formidable double opportunité de développer et de démultiplier à peu de frais les compétences numériques des salariés, disponibles, de demain que sont les professionnels au chômage.

Cela passe par une exigence considérablement accrue des financeurs publics, plus ambitieuse que l'approche trop souvent habituelle de traitement social du chômage ou le laisser-faire par des organismes trop peu enclins à s'acculturer au numérique.

 

Il convient pour cela d'impulser l'exigence dans les cahiers des charges des formations :

  • d'une part conséquente de formation à distance par les outils numériques pour toutes les formations qualifiantes,

  • de la mise en oeuvre d'une offre de modules entièrement à distance sur les compétences professionnelles qui l'autorisent, ou sur la remise à niveau,

  • de l'intégration impérative dans les programmes qualifiants des compétences relatives aux nouveaux usages numériques attendus de la profession.Cela doit bien entendu s'accompagner d'une politique des régions garantissant que tous les demandeurs d'emploi éloignés de la maîtrise des outils numériques de base, ou des outils eux-mêmes,  dispose d'une offre gratuite d'accompagnement de proximité pour y pallier.

Aucun argument pour

La consultation est fermée

Aucun argument contre

La consultation est fermée

Aucune source déposée

La consultation est fermée