La période de participation est maintenant fermée. Merci à tous d'avoir participé.

Vous êtes sur la page de contribution de jean-Marc Auvray sur le débat « Stratégie technologique de l'Etat et services publics ».

Retourner au débat

La contribution #3064

jean-Marc Auvray
#3064, le 26/01/2015 - 12:53

Contribution de l'Institut national de l'Audiovisuel (INA) sur le partage de l'innovation entre secteur public et secteur privé

OUVERTURE DE l’INA EN DIRECTION DE L’INNOVATION

Avec les archives et la formation, la recherche constitue l’une des trois missions fondamentales attribuées à l’INA lors de sa création. Il s’agit d’une recherche appliquée dans la conception et le développement technologiques : des équipes de recherche sont bien entendu mobilisées sur les priorités de l’INA, particulièrement dans le domaine de la reconnaissance et de l’exploitation de corpus audiovisuels de très fort volume et d’une grande diversité, mais elles sont également sollicitées pour offrir un contexte applicatif unique aux métiers scientifiques et techniques de l’entreprise. Ces deux axes de travail définissent les apports éventuels de l’Institut dans le paysage national et international de la recherche sur l’audiovisuel et son développement numérique.

À la croisée du monde académique et du secteur professionnel, en synergie avec l’ensemble des activités de l’Ina, la recherche repose ainsi sur deux piliers : le Groupe de recherches audiovisuelles et le Groupe de recherche musicale (GRM).

L’INA souhaite à l’avenir maintenir et renforcer la cohérence de ses thématiques de recherche conformes aux axes stratégiques de l’entreprise, plus particulièrement en anticipant les grandes évolutions des usages liés au numérique, à travers des expérimentations et des projets dédiés dans les domaines de pointe tels que la fouille de données, la traçabilité des contenus, la génération automatique d’informations, ou encore l’analyse automatisée de flux médiatiques.

En appui de ces chantiers expérimentaux, la grande richesse de l’INA réside dans la quantité et la qualité des contenus audiovisuels qu’elle détient et qui représentent une source unique pour la recherche scientifique ou en sciences humaines et sociales. La mobilisation de ces volumes importants et structurés de contenus peut représenter, par exemple, un atout déterminant pour le calibrage d’algorithmes de recherche dans les images et les sons, sur le terrain fertile de l’expérimentation aux usages du « BIG-DATA ».

Des corpus et des échantillons représentatifs des collections de l’INA seront donc proposés en tant que sujet d’expérimentation aux chercheurs et ingénieurs de la communauté, notamment pour engager une recherche technologique et scientifique dans les domaines de l’analyse automatique des contenus multimédias.

En accompagnement, une « vitrine » des processus et des résultats de la recherche conduite par l’INA et ses partenaires sera créée sur le site internet « corporate » de l’établissement, en préfiguration puis en accompagnement d’une démarche collaborative plus ambitieuse. Un espace dédié à la présentation des travaux de recherche sera accessible aux spécialistes comme au grand public.

Par ce biais, l’INA s’attachera à illustrer la modernisation de son ingénierie de développement en interne ou en lien avec des partenaires privés issus de l’univers des intégrateurs, des incubateurs et des start-up. La collaboration avec les pôles de compétitivité sera renforcée ainsi que l’association aux nouveaux dispositifs d’excellence publics et privés (COMUE, LABEX). Des accords particuliers auront vocation à déboucher sur des modes de développement et d’intégration industrielle consacrés aux résultats de la recherche, dans une logique d’efficacité qui a déjà permis à l’INA d’avancer sur des projets comme le système d’empreinte « Signature » ou l’exposition de contenus sous la forme de « fresques » audiovisuelles.

Les travaux en recherche et développement de l’Ina feront l’objet de la diffusion la plus large possible afin que la communauté scientifique puisse en valider aisément le bien-fondé et les résultats.

Aucun argument pour

La consultation est fermée

Aucun argument contre

La consultation est fermée

Aucune source déposée

La consultation est fermée