La période de participation est maintenant fermée. Merci à tous d'avoir participé.

La contribution #1560

DISIC  Compte vérifié
#1560, le 26/11/2014 - 11:25

Faciliter les démarches des citoyens en encourageant la circulation des données entre les administrations

Qui ne l’a pas déjà vécu ? Lors d'une démarche administrative, c’est à l’usager de réunir et de présenter au guichet tous les justificatifs exigés. Quand bien même ces éléments (acte de naissance, avis d’imposition, justificatif de domicile, etc.) émanent de l’Administration. Cette logique mérite d’être inversée : c’est à l’Administration de récupérer les documents ou les informations de l’usager nécessaires à sa démarche.
Mais ceci suppose des services de l’Etat ou des collectivités qu’ils ouvrent leurs données aux autres administrations au travers d’API ouvertes, contrôlées et sécurisées. Les données relèvent du bien commun. C’est là le principe de l’Etat plateforme dont le cadre d’architecture s’appuiera sur la prochaine version du Référentiel Général d’Interopérabilité (RGI) prévu pour début 2015.

Retrouvez cette proposition dans la présentation de l’Etat plateforme accessible via le lien suivant: http://references.modernisation.gouv.fr/sites/default/files/Pr%C3%A9sent...

3 arguments pour ∨

Bordeaux Métropole - Direction du numérique
#3074, le 26/01/2015 - 15:16

Partager les données, accéder à tous les services en ligne

Ce partage de documents entre administrations peut être complété par un rassemblement des
services numériques proposés aux usagers de type portail des services publics en ligne qui
permet à l'usager d'accéder à tous les services administratifs de la commune, de la métropole, du
département, de la région, et aussi en lien avec les délégations de service, des opérateurs de
transport, et encore de partenaires administrateurs de services à l'usager comme EDF, les
bailleurs sociaux, les promoteurs.... Ce type de portail doit être parfaitement personnalisable afin
de répondre au besoin de chaque usager et intégrer un système de coffre-fort numérique
permettant de consigner les documents administratifs et les rendre accessibles à la carte.

Thomas Seraphin
#3016, le 25/01/2015 - 10:21

Partir de la donnée plutôt que de l'applicatif pour redéfinir la stratégie SI de l'Etat, c'est l'excellente idée de la DISIC. 

Au delà de la circulation des données entre les administrations, il faut pouvoir consacrer un droit à la portabilité  au profit des citoyens de leurs données administratives personnelles

L'expérience du projet MesInfos menés par la FING a démontré la difficulté d'extraire ces données personnelles des SI du secteur privé. Dans l'attente de cette consécration d'un nouveau droit des administrés, il faut pouvoir l'anticiper dans le RGI en définissant un modèle pour les données administratives personnelles qui permettra ultérieurement leur extraction  des SI de l'Etat avec le bon niveau de granularité. 

mael.reboux
#1570, le 26/11/2014 - 14:05

Entre juin et novembre, les parents d'élèves scolarisés fournissent jusqu'à 4 fois les mêmes informations : identités, adresses, fréquentation cantine, fréquentation péri-scolaire, etc.

C'est absolument énervant, inefficace et injustifié.

Les protagonistes :

- service éducation / enfance / animation de la collectivité locale (avec parfois des bases de données différentes...)

- directions d'écoles

- services du DA-SEN (direction académique des services de l’éducation nationale)

 

D'après cette page, la "base élèves premier degré" permettrait déjà l'accès à ces infos centralisées : http://www.education.gouv.fr/cid24413/base-eleves-premier-degre.html

Alors quoi ? Où sont les freins ? Manque de communication / de formation ? Des éditeurs de logiciels ? Pas d'API ? Inertie des hiérarchies ?

 

En attendant : cela fait des tonnes de papiers, des ETP publics qui font des triples saisies, etc, etc.

Vous avez dit choc de simplification ?

La consultation est fermée

Aucun argument contre

La consultation est fermée

Aucune source déposée

La consultation est fermée