La période de participation est maintenant fermée. Merci à tous d'avoir participé.

La contribution #2898

FNCCR
#2898, le 23/01/2015 - 15:22

Numérique et gouvernance territoriale

De nouvelles formes de gouvernance peuvent se dessiner en repositionnant l’humain au cœur du système et en adoptant les valeurs qui sous-tendent la « Société des Connaissances » :
- l’ouverture (open-access, open-data, open-source, open-innovation...),
- le partage (modèles coopératifs, collaboratifs, transversaux,…),
- la culture de l’accès aux services plutôt que la possession,
- les modèles économiques « gagnant-gagnant ».
Dans ce contexte, la question de la gouvernance des politiques numériques dans les territoires rencontre de nombreux défis pour les acteurs et les publics concernés :
- la définition d’un niveau de territoire pertinent,
- le choix des partenaires et de la capacité à sortir du cadre institutionnel,
- la capacité à fonctionner en réseau, entre acteurs, mais aussi entre communautés,
- la capacité à comprendre les enjeux du numérique, à proposer des priorités pour le territoire et à fédérer autour de ces priorités,
- la capacité à avancer, voire à accélérer les mises en œuvre des projets et des services pour tous les publics,
- la capacité à mobiliser les forces du territoire, y compris s’agissant des financements
- l’égalité et d’une certaine solidarité des territoires, afin de ne laisser personne au bord du chemin
- enfin, et qui n’est pas des moindres, le niveau d’engagement des acteurs, et, particulièrement des acteurs institutionnels (autrement dit, sont-ils suffisamment impliqués et informés pour mesurer l’importance du sujet ?)
Tous les échelons territoriaux sont confrontés à la nécessité de développer des services numériques en direction de leurs publics respectifs : citoyens, usagers, administrés, parents et enfants, salariés et employeurs, étudiants et enseignants, …

Cette situation génère de nombreuses questions et pose aussi des contraintes fortes à l’ensemble du « bloc communal » :
- comment faire des choix pertinents en préservant un niveau de transversalité à un ensemble d’acteurs publics et privés qui ne coopèrent pas naturellement ?
- comment rationaliser et dynamiser des politiques contraintes par une réglementation tatillonne, des budgets de plus en plus serrés ?
- comment maîtriser les technologies numériques, matière complexe et constamment en évolution, en investissant de façon durable et autonome ?

Aucun argument pour

La consultation est fermée

Aucun argument contre

La consultation est fermée

Aucune source déposée

La consultation est fermée