La période de participation est maintenant fermée. Merci à tous d'avoir participé.

Vous êtes sur la page de contribution de Propositions dans le débat public sur le débat « Transformation numérique des relations entre administrations et usagers des services publics ».

Retourner au débat

La contribution #694

Propositions dans le débat public  Compte vérifié
#694, le 29/10/2014 - 13:17

Sensibiliser les agents publics aux nouveaux usages et aux opportunités du numérique

Une meilleure connaissance des enjeux et des usages du numérique au sein de la fonction publique permettrait de réduire le décalage avec les attentes des administrés. Les examens d’entrée dans la fonction publique n’incluent généralement pas de discipline liée au numérique (sauf celui du concours d’administrateur territorial). Au cours de leur carrière, les fonctionnaires ont accès à des formations aux outils numériques qui restent optionnelles et souvent peu valorisées.

8 arguments pour ∨

Twitter_SandrineMathon
#1438, le 24/11/2014 - 17:36

On s'aperçoit qu'il existe un fort décalage entre les attentes des usagers, les projets que les Directions Informatiques sont prêtes à déployer et qui sont à peu prêt en phase et l'accueil que les directions générales font à ces projets. Malheureusement, dans bien des cas, ces projets apparaissent uniquement comme des centres de cout et non comme des vecteurs de modernisation de l'action publique permettant par la même occasion de digérer plus facilement les réductions d'effectifs qui s'imposent à tous. Je dirais que les agents au plus près du terrain sont comme tout un chacun et relativement au fait de ce que le numérique peut apporter, alors qu'en revanche les directions générales y sont encore trop étanches. Il y a donc effectivement des formations sur l'usage et sur les changements de méthode de travail que le numérique entraine auprès de ce public déterminant dans les prises de décisions.

Twitter_L_Ploquin
#1433, le 24/11/2014 - 12:40

Il faut bien définir ce que l'on appelle sensibilisation au numérique.

Cela recouvre la maitrise minimale du poste de travail qui est un sujet en soit mais aussi ce socle acquis la prise de conscience que le contexte de travail futur des agents publics sera une relation numérique aux usagers (modulo les rendez vous physiques qui demeurent quand ils sont nécessaires), une relation très égalitaire et directe et en transparence très forte du fait de l'open data et de l'open government. 

Plus qu'une formation qui pourrait à tort apparaitre technique il s'agit d'une sensibilisation à une façon totalement nouvelle d'exercer le métier d'agent public. 

C'est donc au fondement de la formation même et non un simple accessoire de cell ci.

Frédéric Ferri
#1297, le 20/11/2014 - 16:28

Le terme de sensibilisation semble ambigüe. Ce qui est certain c'est que la mise en place d'un processus de numérisation de l'action publique ne pourra évidemment pas se faire si les agents de la fonction publique ne disposent pas des compétences nécessaires dans ce domaine.  Pour la grande majorité d'entre eux, il s'agirait de formations basiques, qui n'ont rien de très complexes, mais qui apparaissent néanmoins comme indispensables; et qui, de plus, pourraient être utiles pour les personnes concernés y compris en dehors du cadre professionnel.
 

lubulu111
#878, le 03/11/2014 - 19:21

France Université Numérique a mis en place des MOOC qui permettent de developper ses compétences C2i. Dommage qu'il n' y ait pas suffisamment de promotion de ce dispositif. Ces MOOC pourraient être ré-itérés et proposés dans le cadre des formations professionnelles.

Lienamonnie
#939, le 04/11/2014 - 07:50

Il ne faut pas uniquement intégrer la culture numérique dans les concours d'entrée, mais avoir une vision plus globale et proposer le numérique dans les formations continues et ouvrir des débats et réflexions au sein des structures, faire des enquêtes accueil client ciblées sur le développement des services numériques.

Laurence MALHERBE
#1120, le 12/11/2014 - 13:58

Bonjour,

Il est en effet indispensable de créer une culture managériale qui intègre les dimensions du Numérique et cela passe aussi par des formations au niveau des Directions Générales des collectivités territoriales. Il existe des parcours de formation pour les cadres A+ de la FPT. Ces parcours devraient intégrer des modules obligatoires sur la société du numérique, de même que l'on apprend la comptabilité publique !

Xenyce
#924, le 03/11/2014 - 23:30

Evidemment d'accord, même si ce problème serait en grande partie gommé si le numérique acquière la place qu'il est nécessaire de lui donner dans les programmes scolaires...

Justine Marg
#1167, le 17/11/2014 - 13:25

Au niveau national et dans les faits, la France est l’un des pays les plus performants et avancé en matière de services publics en ligne. De plus, depuis quelques année nous entrons dans l’ère de la dématérialisation des supports administratifs. C’est une nouvelle tendance qui est inévitable. Aussi, l’administration est amenée inexorablement a évoluer et à intégrer de plus en plus les pratiques numériques.

 

De ce fait, pour pouvoir comprendre, intégrer et participer au développement de la modernisation de l’action publique par le biais du numérique, il est évident que les agents doivent être formés afin de s’adapter à cette nouvelle culture. Et cela passe forcément par la formation, qu’elle soit initiale ou continue. Chaque agent, à son niveau, sera amené à travailler avec l’outil numérique. Il est donc impératif de permettre aux employés de la fonction publique d’apprendre à l’utiliser, sinon l’outil en lui même n’a pas vraiment d’intérêt.

 

Toutefois, il est noter que la France s’est engagée dans cette voie depuis quelques années. Ainsi, certaines formations existent déjà mais pas en nombre suffisant. L’enjeu est donc de les développer, et ce à l’attention de toutes les catégories d’agents de la fonction publique. 

 

La consultation est fermée

2 arguments contre ∨

Nadou LAWSON
#1301, le 20/11/2014 - 18:53

A l'heure du digital, il ne faut ni infantiliser les agents publics qui sont aussi des usagers ni faire paraître plus complexe que ça ne l'est l'utilisation du numérique. 

Cependant, il faut mettre en place une environnement numérique ou digital au sein de l'administration et ainsi former ou informer si nécessaire les agents publics à ces outils.

Jean-Pierre DUVAL
#1282, le 20/11/2014 - 14:16

Les agents publics sont tout autant des citoyens que les autres ayant accès aux même offres de produits et de services proposés par tiers.
Compte tenu du taux de pénétration des PC, des tablettes, des smartphones et a fortiori dans les grands centres urbains, les agents publics sont de facto sensibilisés sur la vague de mutation vers le numérique, ses bienfaits et ses limites.
Cette remarque ne s'applique pas aux applications strictement spécifiques à leur métier, pour lesquelles la formation professionnelle est déjà sensée y répondre.
Ce faisant, il y a peut-être mieux comme objet d'affectation d'un budget que de la sur-information ou sur-formation.

La consultation est fermée

Aucune source déposée

La consultation est fermée