La période de participation est maintenant fermée. Merci à tous d'avoir participé.

Vous êtes sur la page de contribution de Propositions dans le débat public sur le débat « Transformation numérique des relations entre administrations et usagers des services publics ».

Retourner au débat

La contribution #697

Propositions dans le débat public  Compte vérifié
#697, le 29/10/2014 - 13:59

Favoriser la mise en réseau des agents de la fonction publique et des acteurs privés

- Organiser à rythme régulier des rencontres et des hackatons (concours d’innovation numérique) mettant en relation des agents de l’administration et des acteurs privés, à l'exemple des  journées de rencontre du SGMAP - IGPDE, les rencontres professionnelles et les ateliers d’échange de la GRH, etc

- Développer le partage d’expérience entre professionnels du numérique dans les administrations

3 arguments pour ∨

Dilab
#3039, le 25/01/2015 - 18:35

Il faut effectivement développer des communautés pour favoriser la co-création entre les services publics et entre le secteur public et le secteur privé. 

En utilisant largement les outils collaboratifs, le Dilab contribue à l'animation de 3 communautés:

En interne, pour favoriser le retour d'expériences en interne  et développer la culture numérique des agents de la DILA, le Dilab anime régulièrement des ''vendredi de l'innovation'' et développe une ''école de la DILA''. 

 

FIEEC  Compte vérifié
#2169, le 16/12/2014 - 11:10

Le développement de la coopération public-privé pour promouvoir le déploiement du numérique pourrait utilement être amplifié.

eric-pommereau
#896, le 03/11/2014 - 21:46

Tout à fait d'accord... là encore on peut aller un peu plus loin en favorisant l'emmergence de communautés ministérielles, à l'image de ce que nous avons mis en place au ministère de l'intérieur avec la Communauté Informatique au sein du Ministère de l'Intérieur (CIMI): (@communaute_cimi sur twitter).

Le SGMAP pourrait faire en sorte de d'identifier et de "redistribuer" (ou communiquer sur) les sujets pertinents au niveau interministériel, d'organiser des retours d'expérience, animer des groupes de travail.

Les effets bénéfiques ce cette mesure : permettre de mobiliser des experts sur une thématique donnée (architecture SGBD par exemple) , faire remonter les initiatives et les bonnes pratiques des différents ministères (dév logiciel, infra...) , être en mesure de "challenger" les industriels...

La consultation est fermée

1 argument contre ∨

SanzN
#2800, le 18/01/2015 - 12:12

J'y vois un risque de superposition entre ce qui caractérise la sphère publique et la sphère privée. Ou alors, d'accord pour ce type de rencontres mais bien pour identifier de la différence, en ce que le privé n'est pas le public, et asseoir ainsi une légitimité publique en ce qu'elle ne s'identifie pas au privé. Non à la substitution (versatile, parfois, non ?) mais à la confrontation.
D'ailleurs, je ne suis pas sûre qu'avec cette règle du jeu connue par les acteurs, ces derniers, qu'ils soient publics ou privés, mais pas pour les mêmes raisons cependant, voudront maintenir ce genre d'échanges. Car les doctrines, de par et d'autres, seraient vite démasquées.

La consultation est fermée

La consultation est fermée