La période de participation est maintenant fermée. Merci à tous d'avoir participé.

Vous êtes sur la page de contribution de Propositions dans le débat public sur le débat « Transformation numérique des relations entre administrations et usagers des services publics ».

Retourner au débat

La contribution #700

Propositions dans le débat public  Compte vérifié
#700, le 29/10/2014 - 14:05

Créer un “incubateur numérique” au sein de l’Etat et mettre en place une plateforme sur le modèle de Challenge.gov

Cet incubateur serait composé de développeurs, chercheurs, sociologues, de spécialistes par secteurs à l'instar de l'incubateur américain 18F . A partir des données des diffférentes administrations et opérateurs, il pourrait proposer la création de nouveaux services innovants et  accompagner la transition numérique de l'administration.

A l'image de Challenge.gov La plateforme pourrait recueillir les petits appels à projets concours d’applications, concours d’incubateurs/d’accélérateurs.

 

3 arguments pour ∨

eric-pommereau
#967, le 05/11/2014 - 08:23

Nadi Bou hanna > l'Etat doit aussi se transformer pour être en mesure de "courir le 100m", certes il y a du talent dans les PME mais il faut également que les relations soient équilibrées entre privé et public. Pour garantir cet équilibre l'état doit être acteur et non simple spectateur en confiant "les clés de la boutique" aux entreprises.
Etre acteur c'est comprendre et s'approprier ce qui marche dans le privé : les incubateurs en font partie...

Xenyce
#926, le 03/11/2014 - 23:46

eric-pommereau -> Il faut peut être plutôt envisager ça comme un service assez réduit en terme d'effectif qui serait chargé du fonctionnement continu de "l'incubateur" et bon nombre de spécialistes extérieurs, qui jouerait le rôle de "conseillers du gouvernement". En tout cas, leur attache à des situations concrètes et leur expertise seront déterminantes pour l'effectivité du projet.

eric-pommereau
#884, le 03/11/2014 - 19:44

Je dis d'accord mais je suis assez réservé sur l'application de cette proposition. 
Comment mettre cela en oeuvre dans notre contexte. Je vois peu de service / direction prête à mettre à disposition son personnel pour "la création de nouveaux services innovants".
Il faut d'emblée règler les modalités de participation et de constitution des équipes... mais l'idée est séduisante :)

La consultation est fermée

2 arguments contre ∨

Jean-Pierre DUVAL
#1286, le 20/11/2014 - 14:49

Il y a déjà plétore d'incubateurs, de fonds publics de soutien à l'innovation en France et maintenant de jeux et autres concours. Ces dispositifs sont trop fragmentés, ce qui les rends innefficaces et trop onéreux.

Tout le problème est qu'ils sont rattachés aux départements quand ce n'est pas à des grandes communes. Ce faisant, ils ont des moyens limités en comparaison de ce qui se fait dans les pays anglo-saxon - environ 5 à 10 fois moins.

Au lieu d'en avoir une centaine, il vaudrait mieux en avoir une vingtaine, qui seraient alors cinq fois plus puissants, axés sur une thématique unique comme les clusters, et rattachés à une voire plusieurs régions.

Et au lieu de se challenger au niveau français par des jeux et concours, il y aurait matière à se challenger au niveau européen, voire mondial, avec des méthodes beaucoup sérieuses.

Nadi Bou hanna
#940, le 04/11/2014 - 10:02

Créer un incubateur numérique : excellente idée

Mais pourquoi ajouter "au sein de l'Etat" dans la proposition ?

Ne faut-il pas privilégier une approche plus "open" que Etat-centrique sur l'incubation des projets ?

Les collectivités locales ont plein d'idées et des solutions.

Les PME regorgent de talent pour aider les administrations à se moderniser.

L'Etat devrait conserver un rôle de stratège, et déléguer la réalisation à ceux qui peuvent courir le 100m sans traîner derrière eux le carcan du recrutement, du déroulement de carrière dans le respect des règles corporatistes en vigueur, et du code des marchés publics.

La consultation est fermée

Aucune source déposée

La consultation est fermée