La période de participation est maintenant fermée. Merci à tous d'avoir participé.

Vous êtes sur la page de contribution de Wikibuster sur le débat « Justice et numérique ».

Retourner au débat

La contribution #2929

Wikibuster
#2929, le 23/01/2015 - 19:39

Lutter contre la diffamation et le dénigrement sur Internet

Si à ses débuts Internet était synonyme de liberté d'expression et d'ouverture au pluralisme grâce à la création d'une multitude de sites venant de tous horizons on doit constater qu'aujourd'hui la quasi totalité de l'audience est captée par deux sites qui forment une alliance d'interêt, Google et la célèbre encyclopédie en ligne Wikipédia. Cela crée une situation inédite dans les médias où un seul site, Wikipédia, surpasse à lui seul en audience la totalité de tous les journaux papier ou audiovisuels réunis. Des milliers de biographies de personnes publiques sont proposées sans que l'on ne sache jamais qui les signe et sans que le propriétaire du site, Wikimedia Inc., puisse être inquiété puisque qu'il s'abrite derrière son statut d'hébergeur Internet non responsable. Pire encore les "wikipédiens" auteurs de ces articles se dissimulent pour la plupart derrière des pseudonymes et estiment même que Wikimedia étant une organisation américaine le site n'a pas à se plier aux lois françaises. On constate ainsi que des dizaines de milliers de pages sur des personnes publiques ou des organisations sont écrites avec des intentions évidentes de diffamation ou au moins de dénigrement, ceci de façon cynique au nom de la liberté d'expression. Il suffira par exemple qu'un journaliste ait émis un commentaire extrêmement défavorable pour qu'il puisse être repris et présenté comme "un point de vue neutre" selon la phraséologie en vigueur sur Wikipédia. Soit, mais au contraire de n'importe quel journal papier, radio ou télé, la cible de ce dénigrement n'a aucun moyen de faire valoir la moindre protestation ou modération car l'encyclopédie "libre" est en pratique sous le contrôle de quelques dizaines d'administrateurs anonymes élus à vie (dont certains sont des mineurs de 15 ans) qui la dirigent sans avoir de comptes à rendre à qui que ce soit. Dans les cas les plus graves on constate que les biographies se transforment en véritables extraits de casiers judiciaires bien entendu d'autant plus accablants qu'ils sont visibles en priorité depuis Google et qu'ils sont contrairement au véritable casier judiciaire sans limite de durée ! Pourtant dans la vie réelle l'accès au casier judiciaire est bien réglementé et réservé aux seuls membres de la Police et de la Justice. 

Je propose donc :

1/ Qu'on interdise ou au minimum que l'on encadre la publication systématique d'éléments du casier judiciaire sur le web.

2/ Que toute personne physique ou morale mentionnée en terme peu flatteurs, critiques ou dénigrants obtienne un droit légal de réponse en bas de page web sous la forme d'un lien vers une page de son choix, où elle pourra faire les mises au points nécessaires.

1 argument pour ∨

Claude MARIOTTI
#3007, le 24/01/2015 - 23:35

Bonjour monsieur Darré, vous êtes sans nul doute quelqu’un de très respectable, mais je découvre en vous lisant que vous semblez bien peu au fait du fonctionnement de Wikipedia. Je vous cite :

« Cela ne peut émaner que de la part de quelqu'un qui ne contribue pas activement à Wikipédia, donc qui ne s'y est pas frotté aux réalités et aux contraintes rédactionnelles. »

Vous vous trompez, « Wikibuster » a contribué activement et efficacement à Wikipedia, mais comme tant d’autres, comme moi-même aussi, il a été une victime harcelée per les administrateurs pour avoir osé ne pas être d’accord avec la Pensée Unique. Et je confirme qu’il a été victime de menaces, de FAUX BLOGS (j’en ai été témoin)  créés dans le but de le décrédibiliser, que son site, aussi, en 2009, a été l’objet de plusieurs attaques DOS et autres vandalismes, et que nous avons pu identifier l’une de ces personnes (mais son pseudo seulement).

R. Darré : « Il faut absolument davantage de contributeurs à Wikipédia !!! »

Il aurait été judicieux de nuancer cette affirmation. J’aurais préféré lire : « Il faudrait davantage de contributeurs compétents et impartiaux. »

D’éminentes personnalités, en effet, composent le conseil scientifique de Wikimedia, mais les wikipédiens sont, au point de vue éditorial (et technique bien souvent), complètement  libres, indépendants, ils s’organisent eux-mêmes, construisent  eux-mêmes ce projet d’encyclopédie, et les membres du CS de Wikimedia n’ont, en théorie en tout cas, pas plus de pouvoir éditorial sur Wikipedia que n’importe quel wikipédien.

Je suis allé voir vos contributions sur Wikipedia. Il semble que vous n’ayez pas contribué sur des sujets hyper-sensibles. Si cela avait été le cas, peut-être (ou peut-être pas) auriez-vous une appréciation très différente de l’encyclopédie « participative ».

R. Darré : « [Il faut absolument davantage de contributeurs à Wikipédia !!!]   Et qui affichent leur identité certes, je le concède. »

Je vous félicite pour cette prise de position, mais pour très bien connaître de l'intérieur (sept ans, de 2007 à 2014) le fonctionnement de Wikipedia, je peux vous affirmer qu'à part pour de rares exceptions, cela restera toujours un vœu pieux – et certainement, vous n'êtes pas dupe vous non plus. J'ajoute que j’avais, comme vous même, indiqué mon identité sur ma page utilisateur de Wikipedia.

Cordialement, CM 

La consultation est fermée

16 arguments contre ∨

Wikibuster
#3168, le 27/01/2015 - 22:24

Conteur,

Faites donc un blog avec des appels à la guerre sainte et nous compterons ensemble le nombre de jours avant que vous finissiez en garde-à-vue ! :)

Pour la revendication d'un droit de réponse il suffit d'appliquer les mêmes règles qu'avec la Presse, en cas de refus un tribunal français tranchera.

Mon droit de réponse je l'ai eu car on est sur un site vraiment libre, tout le contraire de Wikipédia où seuls vos commentaires seraient autorisés et les miens censurés à vue.

Vous tournez en rond, le délit de négationisme n'existe pas aux US mais amusez-vous à créer un blog négationiste sur WordPress et vous vous retrouverez devant la Justice française en moins de deux.

Conteur
#3166, le 27/01/2015 - 17:14

bonsoir,

" Tous les sites s'affichant en France sont concernés par la loi française, peu importe où ils sont hébergés.", avez-vous écrit, mais alors, comme en France, il y a très peu de sites bloqués par l'Etat, faut-il en déduire que vous vous montrez partisan que la République Française, par la voie de l'un de ses représentants, demande officiellement à tout responsable de site hérbergé au Japon, par exemple, l'apposition d'un lien vers un autre site, si une personne physique ou morale s'estimera diffamée?

Exemple : Anthuma a mis en cause wikibuster plus haut sur la page en des termes dont je désapprouve la forme. En admettant que ce ne soit pas wikibuster qui ait été nommément diffamée, mais la personne qui utilise le pseudo (dont nous allons admettre qu'elle s'appelle W.B), où W.B va-t-elle exercer son droit de réponse :

1/ si Anthuma est français?

2/ Si Anthuma est ressortissant d'un pays de l'UE?

3/ Si Anthuma n'est pas ressortissant d'un pays de l'EU?

De plus, vous n'êtes pas sans savoir qu'il existe des divergences sur la notion de diffamation importantes d'un pays à un autre : une diffamation en France peut ne pas être considéré comme tel aux USA, par exemple, et vice-versa...

Wikibuster
#3161, le 27/01/2015 - 12:16

Bonjour Conteur,

Casier judiciare : Je note avec plaisir votre accord sur le fait que le CJ ne devrait pas figurer sur des pages web, que c'est illegitime autant que déjà illégal.

1/ Il ne s'agit pas de limiter la capacité d'information des journalistes mais de demander un recadrage. Ensuite il y a des experts pour formuler ça de manière juridiquement correcte.

2/ Tous les sites s'affichant en France sont concernés par la loi française, peu importe où ils sont hébergés.

Droit de réponse : Nous parlons de la loi française qui continue d'exister malgré les difficultés propres à son application sur Internet mais non insurmontables. Par exemple les tweets racistes ont été réprimés sans aucun problème, ainsi que le délit d'"apologie du terrorisme".

La neutralité du web (du net) n'a rien à voir avec le contenu mais avec la discrimination du type de contenu (texte, video, etc.) lors de son acheminement.

Je pense qu'il faut faire simple et être raisonnable en demandant un simple lien en bas de page vers l'extérieur. La généralisation de cette pratique rendra le lien parfaitement visible aux internautes qui veulent connaitre le point de vue de l'intéressé. Toute personne faisant l'objet d'une biographie ou équivalent devrait pouvoir répondre, ainsi toute personne présentée en termes critiques.

Conteur
#2969, le 24/01/2015 - 17:08

wikibuster / Drac / M.L parle en orfèvre.

Il se propose de réglementer le dénigrement sur Internet, mais sur son blog, il ne se prive pas de révéler des élements de la vie privée d'un certain nombre de contributeurs de wikipédia, les trainant dans la boue et fournissant des élements de nature à permettre une identification certaine...

A titre personnel, ayant eu la joie d'être l'une des cibles de ce triste sire (menaces...), je peux dire qu'il serait souhaitable qu'il prenne le temps de se documenter sur ce qu'est réellement wikipédia aujourd'hui, avant de proposer une règlementation ubuesque et impossible à mettre en place...

 

NB : petit historique du contentieux wikimédia - wikipédia / wikibuster : Drac est un contributeur banni en 2009 pour un certain nombre d'insultes à l'encontre de ses contradicteurs; ses multiples avatars ont connu le même sort à des dates plus ou moins rapprochées. Cette personne, depuis, concentre sur wikipédia ses critiques, ayant de la célèbre encyclopédie en ligne une vision plus fantasmagorique que réelle. Cette personne a tenté de proposer un contre modèle, qui a échoué, faute de contributeurs, puis animé un site, proche dans son fonctionnement du bistro de wikipedia, et qui a connu le même sort (faute de succès, il en a alors été réduit à jouer plusieurs rôles...). Il anime un Blog farouchement hostile à wikipédia et à tout ce qui est véhiculé par le mouvement wikipédia, y compris les logiciels et les licences libres (il est nanmoins étonnament muet sur les licences qui régissent les blogs de son hébergeur). L'animation de son blog lui a permis de développer une vision obsessionnel de wikipédia et des compétences des contributeurs disposant des outils administratifs, les admins dans notre jargon : si un témoignage n'est pas validé par un diff, dans l'historique d'un article, ce n'est pas parce que les faits rapportés dans le témoignage sont faux, c'est, d'après wikibuster, simplement parce que les admins ont blanchi l'historique de la page.

 

Le reste est à l'avenant sur son blog confidentiel par son audience, le 4 000 000ème site visité du web mondial, d'après ALexa.com.

Cordialement

 

 

 

 

Arthuma
#3081, le 26/01/2015 - 15:18

Drac est juste un troll absédé par sa haine de Wikipedia parce qu'il s'est fait bannir à cause de son comportement. Il a essayé de le cacher en faisant renommer son compte mais l'historique des blocages est visible sur le nouveau nom : https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Sp%C3%A9cial:Journal&type=blo...

Il se cache maintenant derrière son blog Wikibuster mais ce site n'a aucune crédibilité, il ne sert qu'à assouvir sa haine en trompant les lecteurs avec des informations fausses ou trompeuses et à insulter les admins.

Conteur
#3023, le 25/01/2015 - 11:21

L'imprécation est une chose, la démonstration rigoureuse une autre. Wikibuster / Drac / M.L. semble avoir du mal à distinguer les deux. Nous proposons de l'y aider :

0/ remarque préliminaire : une démonstration rigoureuse s'appuie sur des faits, qui, correctement analysés, conduisent un raisonnement rigoureux et à des conclusions logiques. je me propose donc de m'intéresser à la rigueur du raisonnement de wikibuster / Drac.

1/ wikimédia serait une secte politique. je rappelle qu'une secte est basée sur la domination perverse d'un gourou, ce qui est censée aboutir à la destruction du libre arbitre pour les adeptes et à l'impossibilité de quitter sans dommages la dite secte. Je suis désolé d'avoir à contredire wikibuster mais heureux d'avoir à informer les lecteurs de ces échanges qu'il est très facile pour une personne de mettre fin à son engagement au sein de l'association wikimédia France, simplement en ne s'acquittant plus du montant de sa cotisation annuelle, d'un montant exorbitant de 15 €. Il est également très facile de mettre normalement un terme à sa participation à wikipédia, simplement en cessant de contribuer. Dons, au vu de ce qui précède, wikimédia, pas plus que les projets qu'elle soutient, répond positivement à la description mentionnée plus haut.

2/ wikibuster mentionne la structure wikimédia.Inc. Je suis désolé d'avoir à informer l'ensemble des lecteurs de ce fil qu'un telle structure n'existe pas (il existe certes une Wikimedia Foundation Inc, organisation caritative à but non lucratif).

3/ au sein de l'association wikimédia France, comme au sein de nombreuses autres associations, les psychopathes se font rares (encore que je ne dispose pas du profil psychologique et psychiatrique des conributeurs de wikipédia et membres de l'assocation wikimédia France : je ne pense pas que le nombre de psychopathes y soit plus élevé que dans toute autre segment de la société française). Donc caractériser les wikipédiens / wikimédiens de "wikilâtres psychopathes" constitue sinon une généralisation pour le moins hasardeuse, du moins une affirmation qui mériterait d'être solidement étayée par un travail d'investigation sérieusement mené.

4/ wikibuster mentionne un travail d'information auquel il se livrerait sur son blog. Mais apparemment, il semble perdre de vue que, pour informer de manière crédible, il faut vérifier ce que l'on publie, donc se livrer à un travail d'investigation, sous peine de paraître, sinon ridicule, du moins peu crédible. Or, sur son blog, le 2 janvier 2015, plus précisément, wikibuster a clairement opéré une distinction information et investigation, expliquant à ses (rares) lecteurs qu'il animait un blog d'information et de débat, nullement un organe d'investigation. Dans le cadre de cette distinction, je m'interroge sur la manière d'informer sérieusement sur un fait de société, un site web, un évènement... sans prendre le temps de rassembler des éléments qui confirment (ou infirment) ce que l'on rapporte (définition possible du mot "investigation")?

 

Bref, au vu de ce qui précède, nous pouvons rigoureusement affirmer le caractère peu rigoureux et du raisonnement et du blog de wikibuster.

 

PS : de qui parlez-vous lorsque vous parlez d'un "sacré pervers" dans votre post du 24/01/2014 à 23h16? Merci d'être explicite, comme cela, les lecteurs seront à même de se faire une opinion sur la valeur des personnes mentionnées ou intervenant sur ce fil...

Facebook_Roland Darre
#2943, le 24/01/2015 - 10:06

Bonjour

Je suis professeur émérite (retraité) de l'anseignement supérieur et contributeur à Wikipédia depuis 2008,

Je suis consterné par ce que je lis et cela dans un organisme  qui imême ndirectement devrait contribuer à la promotion du numérique francophone ! Cela ne peut émaner que de la part de qualqu'un qui ne contribue pas activement à Wikipédia, donc qui ne s'y est pas frotté aux réalités et aux contraintes rédactionnelles.

Cela traduit une  méconnaissance du fonctionnement de Wikipédia et de ce qu'ielle peut apporter à la promotion de la langue française en tant qu'outil de connaissance. Il faut absolument davantage de contributeurs à Wikipédia !!! Et qui affichent leur identité certes, je le concède.

Wikimédia vient de se doter d'un conseil scientifique constitué de personnalités de renom, scientifiques ou autres, qui y engagent leur crédit. Je souhaite qu'ils pèsent pour un investissement plus fort et prioritaire dans le développement de cette encyclopédie en ligne

Roland Darré alias darreenvt

Conteur
#3154, le 26/01/2015 - 22:56

Bonsoir,

La publication du casier judiciaire n'a, normalement rien à faire sur internet, nous sommes d'accord là-dessus, sur la stricte application de la loi (que vous connaissez mal, non seulement parce que vous nous expliquez que le cadre légal de l'accès au casier judiciaire limite cette accès aux seules forces de police et d'exercice de la justice, alors que cette assertion mérite d'être amendée, mais aussi puisque vous proposez la mise en place d'un cadre juridique qui existe déjà...). Mais que faire:

  1. lorsque des éléments de ce dossier judiciaire sont mis à disposition en ligne, par des journalistes ou toute autre personne?
  2. lorsque ces éléments sont publiés dans des cadres non soumis à cette disposition juridique, c-à-d sur des sites internet non régis par cette loi, hébergés depuis des pays étrangers?

Maintenant, sur le droit de réponse :

Je ne suis pas favorable à un droit de réponse sur internet :

1/ pour qu'il soit mis en place de manière efficace, il faudrait que cette mesure soit adoptée dans le cadre de négociations internationnales; or je ne pense pas qu'il y ait consensus entre les différents états sur cette question. Donc si une telle disposition est adoptée, elle serait rapidement vidée de son caractère effectif

2/ je suis favorable à la neutralité du web. Or ce droit de réponse constitue une violation de cette neutralité, puisqu'il obligerait un hébergeur à insérer sur les pages qu'il héberge des infos qu'il ne souhaite pas y voir figurer.

Enfin, cloturons le cercle, pour parler de l'exercice du droit de réponse sur l'une des marottes de wikibuster : wikipédia.

Comment encadrer ce droit de réponse sur la célèbre encyclopédie en ligne? En effet, les contributeurs de Wikipédia synthétisent ce qui a été écrit par d'autres. Prenons le scénario type du destin d'une information journaliste sur wikipédia : un journaliste mentionne, dans son journal, sur son blog, sur le site d'infos pour lequel il travaille, des infos peu flatteuses pour une personnalité publique; ces infos sont reprises par d'autres organes d'infos, en ligne ou non, puis conséquence logique, par des contributeurs de wikipédia sur des articles. Dans ce cas, où le droit de réponse doit-il s'exercer? En bout de chaîne, en début de chaîne, à tous les maillons de la chaîne?

Le droit de réponse au dénigrement aboutirait à fabriquer, non seulement un cadre inapplicable, mais aussi un casse tête juridique, tant au niveau national qu'international, en cas de contravention à ces dispositions si elles avaient force de loi. Bref une belle usine à gaz.

Wikibuster
#3149, le 26/01/2015 - 20:05

Les méthodes wikipédiennes au grand jour quelle maladresse, blocage pour avoir moqué une collusion entre un contradicteur et un admin venu à la rescousse comme par enchantement, inadmissible en effet !

Sinon M. le wikimédien votre référence en 3 points va dans le sens de mon argumentation, le CJ n'a rien à faire en place publique.

Autrement êtes-vous favorable à un droit de réponse légal sur les sites web (si non pourquoi) ?

Conteur
#3052, le 26/01/2015 - 08:14

L'effet de manche de wikibuster ne trompera personne, j'espère.

Diffamer ses contradicteurs et coloporter des imprécisions ou des fausses informations peut ne pas prendre beaucoup de caractères, en discuter  sérieusement les termes peut constituer aux yeux de certains une tentative pour "noyer les lecteurs sous une avalanche de pinaillages qui fatigueront les plus patients. ".

Faut-il en déduire que wikibuster n'accepte le débat de fond qu'avec des internautes entièrement en accord avec ses thèses?

Comme on ne bâtit rien sur du sable, je propose, avant de discuter le détail des propositions de wikibuster, de définir rigoureusement les termes du débat. Pour ce faire, je me contenterai de pointer une seule  des muliples imprécisions et approximations dans le raisonnement de wikibuster (à mon avis la plus importante, puisqu'une simple visite sur un site gouvernemental français révèle le caractère erroné de son affirmation, que je cite en totalité) :

« Pourtant dans la vie réelle l'accès au casier judiciaire est bien réglementé et réservé aux seuls membres de la Police et de la Justice », nous explique-t-il à la fin de sa contribution. 

une simple visite sur le site du service public nous apprend (je copie-colle) que:

1/ "La demande de ce bulletin [le bulletin n°1] est réservée aux autorités judiciaires et aux greffes des établissements pénitentiaires dans le cadre de l'instruction de certaines mesures d'exécution de la peine d'emprisonnement ."

2/ "Ce bulletin [le bulletin n°2] ne peut être délivré qu'à certaines autorités administratives ou certains organismes pour des motifs précis (accès à certaines professions, obtention d'une distinction honorifique par exemple). Certains employeurs privés (travail auprès de mineurs par exemple) y ont également accès."

3/ "Ce bulletin  [le bulletin n°3] ne peut être délivré qu'à la personne concernée, ou à son représentant légal s'il s'agit d'un mineur ou d'un majeur sous tutelle."

Voilà un exemple d'une "avalanche de pinaillages" qui gêne tant wikibuster.  Je peux aisément le comprendre, puisque ces "pinaillages" constituent une remise en cause de l'argumentaire de wikibuster, plus à l'aise avec des imprécations et des arguties imprécises à force d'être généralisatrices qu'avec la réalité, que ce soit celle de la célèbre encyclopédie en ligne ou celle définie par la loi française.

Wikibuster
#3006, le 24/01/2015 - 23:16

Je connais au moins un sacré pervers qui vient pourrir systématiquement le travail d'information autour de sa secte politique, mais qui est aussi une preuve vivante de ce que l'on dénonce donc merci à vous !

Conteur
#3005, le 24/01/2015 - 22:56

Il y aurait donc des terroristes psychopathes sur wikipédia?

Wikibuster
#3003, le 24/01/2015 - 21:36

Le "Conteur" (un membre actif de Wikimedia France d'après ce qu'il affirme) a été informé qu'en tant qu'animateur très critique de Wikipédia j'ai reçu il y a quelques années des menaces précises (sans compter la création de plusieurs faux blogs injurieux avec usurpation de mon identité), cependant il s'ingénie sur mon blog et ailleurs (comme ici même) à faire connaitre mon identité ce qui me met potentiellement en danger au cas où un nouveau wikilâtre psychopathe survenait dans la polémique. Je l'ai donc prévenu que je comptais porter plainte pour tentative d'intimidation s'il continuait sur cette pente glissante.

Conteur
#3002, le 24/01/2015 - 20:52

Qui a été menacé? Nous devons quand même garder le sens de la mesure : M.L. n'a jamais été menacé, ni de près, ni de loin, c'est seulement sa paranoïa qui le pousse, avec son blog tellement peu visité, à se sentir menacé...

Je remercie M. L. / Wikibuster de bien vouloir faire la preuve d'une mise en danger de la vie d'autrui, et de possibles intimidations...

 

Récapitulons : révéler le nom de l'animateur d'un site parmi les moins visités du web, connu de l'ensemble des membres de wikimédia France depuis des années, est-il à rapprocher d'une mise en danger de la vie d'autrui? Quand aux intimidations, il me semble que l'un de ses faux nez sur son blog est quand même un maître qui m'a beaucoup appris.

Wikibuster
#2994, le 24/01/2015 - 18:27

Je profite de la contribution précédente pour illustrer mon propos, bien entendu ce droit de réponse que j'exerce serait absolument refusé sur Wikipédia par exemple.

1/ Le contributeur "Drac" n'a pas été banni de Wikipédia pour insultes mais pour avoir annoncé qu'il allait créer un observatoire de Wikipédia et qu'il envisageait de prévenir les débutants de la réalité peu glorieuse de l'encyclopédie libre.

2/ Les wikipédiens sont prompts à diffamer les personnes publiques mais sont pour la quasi totalité d'entre eux anonymes ! Nous avons révélé les noms de quelques admnistrateurs en guise de leçon avant de les retirer très rapidement, car nous dénonçons un système et nous pensons même que ces gens se font exploiter par Wikimedia Inc.

3/ La seule menace qu'a reçue "Le Conteur" est celle d'un procès dans un tribunal de la République française, pour intimidations répétées et mise en danger de personne.

Voilà, ce que je propose c'est que chaque personne se sentant offensée ait la possibilité de s'exprimer et de se défendre, sur n'importe site Internet dont le fameux Wikipédia, est-ce vraiment ubuesque ?

Wikibuster
#3046, le 25/01/2015 - 20:00

Les méthodes du wikimedien "Le Conteur" sont les mêmes partout, elles consistent à noyer les lecteurs sous une avalanche de pinaillages qui fatigueront les plus patients. Apprendre qu'un faux témoignage a été créé pour nuire à la crédibilité d'un site ne le gêne pas le moins du monde surtout quand comme par hasard cela appuie ses thèses les plus poussives. Noter qu'il n'argumentera jamais sur les propositions ci-dessus.

Wikimedia France est une association qui se déclare indépendante de Wikimedia Inc mais qui a détourné en une seule année 1,4 million d'€ de dons à Wikipédia pour son propre profit. Elle a conservé 1 million d'€ et généreusement reversé 400.000 € à sa maison mère Wikimedia inc. Ce montage financier d'un genre très suspect a maintenant été bouleversé. C'est Wikimedia Inc. qui mendie des millions aux lecteurs de Wikipédia et qui verse généreusement des centaines de milliers d'€ à Wikimedia France. L'an passé le trésorier de Wikimedia France déclarait même "qu'ils ne savaient plus quoi faire de l'argent". Pas de soucis Wikimedia France vient de se doter d'un "comité scientifique" et on attend avec impatience de connaitre son budget. Alors à votre bon coeur et n'oubliez pas de faire un don à Wikipédia maintenant que vous savez mieux ce que vous financez ! :)

La consultation est fermée

Aucune source déposée

La consultation est fermée