La période de participation est maintenant fermée. Merci à tous d'avoir participé.

Vous êtes sur la page de contribution de Tru Do-Khac sur le débat « Loyauté entre les acteurs économiques ».

Retourner au débat

La contribution #1385

Tru Do-Khac
#1385, le 23/11/2014 - 13:23

Réticences à appliquer le droit moral (devoir de citation de l'auteur et de sa source lors d'une utilisation d'une propriété liitéraire ou artistique)

S'il fallait ne garder qu'un seul droit d'auteur, ce serait le droit moral, c'est-à-dire l'obligation pour celui qui utilise une propriété littéraire ou artistique, à des fins commerciales ou non, de citer son auteur et la source.

Les anglo-saxons reconnaissent la légitimité de ce droit : c'est le BY, qui figure dans tous les contrats Creative Commons.

Dans les secteurs tels que l'éducation, les médias, les loisirs et le luxe, le droit d'auteur est reconnu depuis longtemps comme un actif immatériel clef et est comptabilisé en haut de bilan.

Avec le numérique, les propriétés littéraires et artistiques deviennent également un actif déterminant dans le secteur des services, en permettant la mise en scène de ces services sur les différents supports numériques.

Néanmoins, certains acteurs estiment que la pratique du respect du droit moral est impossible, notamment au motif que cela engendrerait des coûts et des délais.

Aucun argument pour

La consultation est fermée

Aucun argument contre

La consultation est fermée

Aucune source déposée

La consultation est fermée