Twitter_Euro_Franc
le 30 oct 2014

La vrai Economie Numérique, celle qui étudie et favorise le partage marchand des biens immatériels à cout marginal nul (pas lanumérisation de l'économie classique), n'existe pas encore en 2014, mais la France et l'Europe pourraient en être les initiateurs.

Au lieu de se lamenter à contater que les GAFAM ne sont pas français, qu'il est impossible de les taxer et à lancer des projets avec trois guerres de retard (cloud, bigdata, neutralité du net, internet des objets, fablab,...), pourquoi ne pas déployer la prochaine révolution du Net, à savoir, une crypto-monnaie mondiale dédiée aux biens immatériels ?

La théorie du Partage Marchand (voir attaché) explique que pour rester dans une relation démocratique, il faut utiliser une autre notion de prix pour les biens immatériels. Non seulement cela crée une nouvelle croissance, un nouveau secteur d'activité, de nouveaux emplois très valorisant, mais aussi de nouvelles recettes fiscales.

Résistance à la spéculation, sans besoin de "personnes morales", cette économie semble être la seule solution pour financer une écologie nécessaire, en plus de donner un nouveau sens, plus "culturel" et "educatif" à une société uniquement tournée vers la consommation matérielle.

Cela parait trop beau et trop facile pour être vrai, et pourtant je mets au défis tout expert de démonter les arguments et de prouver la non-applicabilité du Partage Marchand.



Derniers sujets proposés